Tout sur le son, l'image, mais pas seulement
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  Nouveaux MessagesNouveaux Messages  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Gould / Fray

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
bop
Dieu du Son et de l'Image
Dieu du Son et de l'Image


Messages : 6378
Date d'inscription : 06/04/2008
Age : 49

MessageSujet: Re: Gould / Fray   Sam 5 Sep 2009 - 22:03

Hors polemique, Feliciano a raison sur le personnage: un modele de marketisation mais peut on lui reprocher, il etait simplement en avance sur son temps.
Un ego demesuré: ce st vrai aussi mais bon, des genies qui savent rester simples, je n en connais pas.
Apres l impact sur la musique, je ne suis pas sur: formattage , une certaine forme d aseptisation ou classicisme forcé, oui mais les enregistrements d el epoque ne sortaient guere des sentiers battus. Une emprise du chef sur l orchestre, necesseraiement l orchestration et le rendu final, oui, mais ce tait aussi l epoque des premiers violons qui occupaient le devant de la scene.
Franchement, je ne sai spas trop, c etait surtout un precurseur dont on peut regretter le style et l orientation mais du talent, il en avait tout d ememe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feliciano~64
Seigneur du Son et de l'Image
Seigneur du Son et de l'Image
avatar

Messages : 1347
Date d'inscription : 06/04/2008
Localisation : en suitzerland

MessageSujet: Re: Gould / Fray   Sam 5 Sep 2009 - 22:16

Ah mais c'est sûr, sans talent il n'aurait jamais occupé cette place ! C'est comme si un médiocre pouvait diriger je ne sais pas, l'Orchestre nationale de France ! Inimaginable !

Maintenant, il est arrivé dans la mêlée un peu comme le concurrent de Furtwangler à une époque très difficile où des conflits internes au parti nazi se cristallisaient autour de ces deux figures : Furtwangler l'irreductible, qui n'a jamais pris la carte du parti, et Karajan le jeune prodige qui avait demandé à y adhérer devenant un peu le favori de ceux qui revaient de dégommer Furtwangler. La guerre à tout congelé mais bref.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bolox
Dieu du Son et de l'Image
Dieu du Son et de l'Image
avatar

Messages : 6754
Date d'inscription : 06/04/2008
Age : 49
Localisation : Stenay

MessageSujet: Re: Gould / Fray   Sam 5 Sep 2009 - 23:20

Ca me rappelle Miles Davis en fin de carrière : insupportable d'égo démesuré mais bon, génie tout de même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bop
Dieu du Son et de l'Image
Dieu du Son et de l'Image


Messages : 6378
Date d'inscription : 06/04/2008
Age : 49

MessageSujet: Re: Gould / Fray   Dim 6 Sep 2009 - 9:03

Je crois voir ou Feli veut en arriver: le choix politique de Karajan, en effet, lamentable mais pas par conviction, seulement pour continuer. Arrivisme, c´est sur. Il a sans doute enterré sa conscience au debut de sa carriere. Il aurait fait un bon Golden Boy ou trader...

En effet, comme Miles, qui etait capable de dire de ses musiciens qu il jouaient comme des merdes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feliciano~64
Seigneur du Son et de l'Image
Seigneur du Son et de l'Image
avatar

Messages : 1347
Date d'inscription : 06/04/2008
Localisation : en suitzerland

MessageSujet: Re: Gould / Fray   Lun 7 Sep 2009 - 13:07

Sur la question des génies qui savent rester simples, tout dépend de ce qu'on entend par simples. Si cela veut dire de bon caractère, accessibles, communicatifs, joueurs, c'est un peut trop leur demander peut-être.

Il semblerait qu'un égo important soit nécessaire pour livrer toutes les batailles d'une vie d'artiste. Mais le combat de chacun contre les prétentions de son EGO à tout dévorer, c'est la source fondamentale de l'équilibre dans une culture comme la nôtre qui à mis l'individu et ses appétits à la place qui occupaient autrefois les Dieux.

C'est ce qui permet à l'art d'exister en tant que mode de compréhension et de communication et non pas pure excuse pour la célébration de SOI. C'est ce qui permet aussi à la société d'exister en tant que telle et de ne pas être juste une minable juxtaposition d'électrons libres.

Maintenant, si on entend par simplicité un ego "raisonnable" qui n'écrase pas tout sur son chemin, qui est un moteur mais surtout pas LE moteur et principal Nord de la vie, il y a des exemples. David Oïstrakh, qui a été avec Yehudi Menuhin LE violoniste dit-on du 20e siècle, était d'après les témoignages de ses pairs un homme humble, généreux et totalement investi dans la musique. Menuhin lui même, malgré le fait d'avoir amassé tous les honneurs que l'on peut espérer amasser en Occident en tant qu'interprète, malgré les SIR et les THE qui ont plu sur lui au cours de sa phénoménale carrière, semble être resté jusqu'à la fin un homme simple et éminemment sympathique, sage, qui a voué sa vie à la gloire de la musique. A sa manière, Sviatoslav Richter est resté aussi un génie accessible qui aimait davantage partir en tournée dans les bleds perdus de Russie et jouer pour les petits paysans et travailleurs agricoles (et bonjour les pianos !), que de s'exhiber devant le tout New York au Carnegie Hall... et ce sur un fabuleux Steinway !

Parmi les chefs aussi il y a eu des exemples de ce genre, voués à la cause et peu amis des mondanités : Furtwängler, Gunther Wand, Igor Markevitch, Evguéni Mravinski, etc.

Je ne crois pas que ce soit forcément une maladie universelle bye
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gould / Fray   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gould / Fray
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Fray : la tueuse du futur
» [8x17]Time of your life 2/4
» le casting
» COMICS ? Qu'est-ce que c'est ?
» Subterfuge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le comptoir du son et de l'image :: écouter :: Musique :: Divers-
Sauter vers: